Exprimer la gratitude - Commémoration du 30e anniversaire de la mort de maître Taisen Deshimaru

Exprimer la gratitude
La Gendronnière, 28-29 Avril 2012


En ce temple de la Gendronnière, fondé par maître Taisen Deshimaru, 250 personnes sont venues exprimer leur gratitude en ce jour du 30e anniversaire de son entrée dans le nirvana : moines et nonnes, anciens et débutants, toutes les sangha sont réunies en un même corps et se retrouvent chaleureusement.
Le samedi matin est consacré au zazen silencieux dans le dojo. Après la joie des retrouvailles, un calme profond s’établit.
L’après-midi est le temps des conférences : Roland Yuno Rech, précédent abbé de la Gendronnière, nous entretient du rapport entre zen, bouddhisme et religion. Olivier Reigen Wang-Genh, président de l’Union Bouddhiste de France et abbé du temple de Ryumonji en Alsace, nous informe sur la situation des bouddhismes Théravada et Mahayana en France. Pierre Dôkan Crépon, président de l’AZI et abbé du temple Kokaiji en Bretagne, explore le sens et la relation des termes foi, éveil et transmission, qui sont au cœur du zen Sôtô et de l’enseignement de maître Deshimaru.
Vient le moment des rencontres autour d’un verre. Un diaporama de photos retraçant la mission de maître Deshimaru est prétexte à évoquer des souvenirs, les visages reflètent la joie d’être là ensemble, l’émotion, l’amitié…
Le dimanche matin, trois cérémonies se succèdent dans le dojo. La première est dédiée à maître Deshimaru ; Raphaël Doko Triet, abbé de la Gendronnière en est le doshi (officiant). La seconde, menée par Kengan D. Robert, abbé du temple de Denshinji à Blois, est dédiée aux morts et aux absents. La dernière est dédiée aux pratiquants présents et futurs : Taiun Jean-Pierre Faure, abbé du monastère de Kanshoji en Dordogne, en est le doshi. Chacun des officiants lit une dédicace profonde et émouvante. Profonde également est la concentration qui se dégage de ces cérémonies.
Lorsque nous sortons du dojo et nous rendons sur la tombe de notre maître, la pluie printanière a cédé la place au soleil qui fait ses premières apparitions après une longue éclipse. Sur la tombe de maître Deshimaru, nouvelle courte cérémonie, menée par Katia Kôren Robel, l’une des plus anciennes disciples : après la récitation du Sutra de l’Hannya Shingyo, elle plante un arbre en hommage et gratitude. Jiso Forzani, responsable européen de l’école Sôtô, fait une courte allocution sur la pelouse, entouré de tous.
Dernier repas, derniers au-revoir. Embrassades et poignées de main, les différentes sanghas s’en retournent, la Gendronnière retrouve le silence, jusqu’à la prochaine sesshin, jusqu’à la prochaine rencontre…

 

Français